•  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vous cherchez des moulins pas trop coûteux et efficaces : un modèle (ici le 500) du britannique Cole & Mason, en acrylique, coiffé de sa salière.

    Disponibles dans tous les hypermarchés !

    Bon mécanisme, mais moud moins finement que les Peugeot. Pas mal tout de même.


    votre commentaire
  •  

    Un moulin Philips de la fin des années soixante...

    Mon avis ? Une qualité médiocre : plastiques fins, "bouton-languette" gadget (voir la finition)... Le pire est la puissance du moteur : trop faible pour moudre ! Si si...

     

    Un autre modèle Philips du milieu des années 70 et son colori moutarde. Ses qualités esthétiques et fonctionnelles se sont nettement améliorées par rapport au précédent ! Mouture plus puissante (enfin, normale !).

     

     

    votre commentaire
  •  

     
    Un moulin d'origine allemande (et authentique !) en bois dur (châtaignier ?) du XIXème siècle.
    Une pièce bien rustique mais de fabrication traditionnelle à l'époque (tenons, mortaises).
     
     Toujours aussi efficace malgré les siècles avec son beau mécanisme et sa petite trémie laiton... Le système de mouture est situé à l'intérieur du moulin (très courant à l'époque)... Je le prendrai en photo.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sa manivelle n'est pas estampillée mais est très soignée je trouve...

     

     

     

     

     

     

    Malgré sa petite taille (capacité de quatre tasses environ), il se dote du traditionnel plateau de soutien. Celui-ci possède de "grandes oreilles", et ceci est très pratique pour le coincer entre les cuisses (à défaut de le fixer sur votre plan de travail !) et de moudre, moudre, moudre...


    votre commentaire
  •  
     
    Cette belle calotte ressemble beaucoup à celles utilisées par Peugeot sur ses modèles T (fin), T à Pans... Mais surtout au Demi-Fin (voir livre de Ludovic CHATELLIER). En effet, comme celui-ci, la calotte ne s'ouvre qu'en une partie.
     
     

     Le petit bouton semble être en os...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ... Un écrou (plutôt une molette) de réglage sophistiqué... Vous réglez la mouture en tournant à droite ou à gauche, puis vous bloquez à l'aide de la "tirette" (à gauche de la molette).

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ... Sa trémie en porcelaine...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Equivalent à une taille 4, en Poirier, je situerai bien ce moulin aux années 1880 à 1910.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce modèle provient d'Allemagne... Mais on m'a indiqué que le style ressemblait aux modèles Américains.

     

    Quoi qu'il en soit, je l'aime beaucoup car malgré sa forme très simple et ordinaire, il comporte plusieurs petits détails (vous l'avez vu) qui en font un moulin original et de bonne qualité  !

     

     

    votre commentaire
  •  

     
    Voici un modèle que vous êtes nombreux à connaître : Le modèle EX Tôlé. Produit de 1947 à 1960, en taille 2, disponible en 5 coloris (blanc, crème, bleu, rouge et vert).
     
    Le modèle de droite est plus récent que celui de gauche : le bois est plus clair. Ce vert est typique des années soixante ! Parmis les derniers moulins manuels produits par Peugeot à cette époque, on retrouve le T Laqué, le ISN (bois), le TN (bois), le Peuginox et le EX bois. Tout de même pas mal de choix !
     
     
    ... Autre différence : la manivelle.
     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire